Participer à la collecte de vêtements de Bolzano

Plus de 3000 bénévoles du Tyrol du Sud se sont retrouvés le samedi 10 novembre 2018, pour une collecte de vêtements. La mission du jour est de charger les vêtements usagés dans des camions. De nombreux sacs jaunes, remplis de t-shirts, chaussures, chaussettes, sous-vêtements, sacs, pulls ou vestes, etc. venant de Bolzano, Bressanone, Brunico et Merano, ont été déposés chez Caritas. Les habitants ont fais des dons très généreux. En tant que bénévole européenne venant de Slowakie, je suis là aujourd’hui pour aider à la collecte de vêtements de Bolzano.

Collecte de vêtements à Bolzano, Tyrol du Sud

Notre groupe comprenant des bénévoles d’ici et d’ailleurs, était sur les chapeaux de roues dès l’aube dans la zone industrielle de Bolzano. Nous nous sommes répartis sur les différents camions, qui attendaient d’être chargés. Le travail pouvait donc commencer. Un des premiers défis de la journée était d’arriver à monter dans le camion. Comme il s’agit d’un très haut véhicule, on ne pouvait pas vraiment sauter à l’intérieur… En s’entre-aidant nous avons enfin réussis à tous grimper dans les camions et le projet pouvait enfin commencer. Au début on travaillait en suivant le concept de « learning by doing » (apprendre en faisant). On déchargeait un sac après l’autre, des petits camions, chargés des vêtements venant de chaques petites villes, pour le charger ensuite dans le grand camion… charger et décharger, chager et décharger… red lorry, yellow lorry, red lorry, yellow lorry (camion rouge, camion jaune, camion rouge, camion jaune) c’était le fourchelangue de la journée.

Au lieu de porter des sacs d’un camion à un autre pendant toute une journée, nous avons développés au court de la journée un système plus pratique. La solution était : le travail d’équipe. On forme une chaîne humaine de bénévoles qui se passent des sacs plastiques d’une personne à l’autre. Cette méthode est plus rapide et efficace que l’autre et nous permet d’apprendre quelque chose en même temps et surtout, de s’amuser! Vous vous demandez sûrement, qu’est-ce-qu’elle a bien pu apprendre en lançant des sacs poubelles à quelqu’un d’autre?… Un peu d’allemand par exemple!

Collecte de vêtements à Bolzano, Tyrol du Sud

Pour chaque sac que je faisais passé, j’essayais d’apprendre un nouveau mot en allemand, comme „schwer“ (difficile), „leicht“ (facile), les 12 mois de l’année, „Kartoffel“ (pomme de terre), „Karotte“ (carotte), „Milch“ (lait) … À ma grande surprise, tous les autres jeunes ont commencé à répéter ces mots après moi. En commencant par des mots italiens, pour passer ensuite au vocabulaire allemand et enfin parler slowaque, ma langue maternelle.

Lorsque notre travail fut effectué et que tous les camions étaient en route, tout les bénévoles se sont rassemblés autour dans buffet à volonté. Nous avons mangés des sandwich garnis au jambon, à la Mortadella et au fromage ou encore au Nutella, nous avons bu du café, du thé et du Coca. Pendant ce temps, d’énormes véhicules ce chargaient de déposer les vêtements collectés à Vérone, où les dons étaient chargés dans sur des trains vers l’Allemagne et les Pays-Bas.

~ Ivana Janikova

youngCaritas Tyrol du Sud